Théo Clech voulait être officier dans l’armée. Finalement, dans le cadre de son job de consultant chez Green Soluce, il a souhaité donner un autre sens à son travail. Consultant RSE dans l’immobilier et la ville durable, il a à cœur d’accompagner les villes dans leur transition écologique et de pouvoir participer activement à la transformation de nos modes de vie. Issu d’une formation en école de commerce puis d’ingénieur en environnement, découvrez comment Théo a façonné progressivement son parcours dans l’impact !

Peux-tu nous raconter ton parcours d’études ? Etais-tu concerné par la transition pendant ta formation ?

Je voulais devenir officier dans l’armée ! J’ai commencé mon parcours par deux ans de Prépa économique puis je suis rentré en école de commerce à Rennes School of Business. J’ai terminé par un double diplôme avec une école d’ingénieur en environnement (EME – Unilasalle Rennes).

Est-ce que tu as eu d’autres expériences à côté de tes études ?

Oui, en parallèle de mes études, j’ai pu réaliser quatre stages.

D’abord, en tant que chargé de développement chez Futurness, une start-up qui propose des solutions pour l’orientation scolaire et professionnelle. Par la suite, j’ai donné une teinte “verte” à mes expériences, puisque j’ai rejoint le projet GreenTech verte du ministère de la transition écologique et solidaire, en tant que chargé de projet, ce qui consistait à accompagner des startups “green”. Puis j’ai intégré l’équipe d’Urban Canopee, une startup qui développe des solutions de végétalisation pour des espaces imperméables, en tant que business developper.

Enfin, j’ai réalisé mon stage de fin d’études au sein de la société Green Soluce en tant que consultant RSE, et j’ai été embauché sur ce poste en CDI à la suite de mon stage.

Qu’est-ce qui t’a donné envie de faire un travail engagé pour la transition ? Quel a été le déclic dans ton parcours ?

Pour moi, s’engager pour la transition c’est pouvoir donner du sens à mon travail, en participant à la transformation de notre société vers un mode de fonctionnement plus durable, résilient, inclusif et vertueux. C’est l’opportunité d’avoir un impact, à mon échelle.

Ce qui a été pour moi un déclic c’est le film “Demain” de Mélanie Laurent et Cyril Dion.

Comment as-tu trouvé ton job ?

J’ai trouvé mon premier job grâce à mon stage de fin d’études, qui m’a permis d’être embauché ensuite. J’avais répondu à une offre vue sur internet.

On veut comprendre ce que tu fais ! Peux-tu nous décrire ta journée type de pépite ?

Chez Green Soluce, mon quotidien est réparti entre trois grandes missions !

Premièrement, je travaille à la réalisation d’études sur les certifications environnementales de bâtiment et sur la finance durable dans l’immobilier. Je suis également responsable de rédaction d’articles. Enfin, j’ai un rôle dans l’accompagnement de nos clients, qu’il s’agisse de sujets d’innovation, sur la RSE ou encore sur la finance responsable.

Quels sont les éléments de ton parcours qui s’avèrent les plus utiles dans ton job actuel ?

Pour moi, en premier lieu les stages et expériences professionnelles que j’ai pu effectuer et bien sûr, les compétences que j’ai pu développer dans le cadre de ces stages. Le réseau est aussi un facteur clé.

Qu’est-ce que tu aimes le plus dans ton travail ? Au contraire, qu’est-ce que tu aimes moins, ou qui est plus difficile ?

Ce que j’apprécie le plus dans mon job c’est à la fois la variété des missions sur lesquelles je travaille et l’impact que je peux avoir dans le cadre de ces missions. L’ambiance de travail est aussi très appréciable.

Petit coup d’œil à la boule de cristal : où te vois-tu dans quelques années, au niveau boulot ?

Dans quelques années, je pense toujours travailler dans le conseil en RSE ou développement durable. En tout cas, il me tient à cœur de pouvoir travailler pour des villes dans le secteur public pour les aider dans leur transition écologique.

Retour vers le futur ! Tu reviens te murmurer à l’oreille au lycée, qu’est-ce que tu te dis ?

Si je pouvais parler à mon moi au lycée, je lui dirais de continuer à avoir une ouverture d’esprit, mais également de se documenter et de s’informer sur différents sujets.

Des conseils de lectures / écoutes / outils qui t’ont guidé vers ce premier job ?

L’outil qui m’a principalement aidé pour mon premier job c’est Linkedin. En conseil lecture, je citerais les magazines Socialter ou Actu Environnement.

Envie de poser d’autres questions à Théo sur son parcours ? Ecrivez-lui ici!
Vous êtes une pépite et vous souhaitez remplir le formulaire ? RDV ici !