Matthieu, 34 ans, conseiller en architecture paysagère et labellisation de l'espace public

La carrière de notre Pépite a commencé par un engagement dans l’armée de l’air, mais c’est finalement dans l’aménagement de l’espace public qu’elle a atterri.

Matthieu Delcambre, a créé son entreprise MD Conseils pour aider les collectivités à verdir leur paysage et à transformer l’espace public.

Il nous raconte son voyage, et comment son vif intérêt pour l’architecture paysagère l’a conduit à préserver la biodiversité du végétal au coeur des communes avec lesquelles il travaille.

Retour sur les bancs du lycée, tu passes le bac… C’était quoi ton plan à ce moment-là ?

Mon plan, c’était de commencer par un engagement militaire, et puis de continuer en m’investissant dans la sphère politique.

Peux-tu nous raconter ton parcours d’études ? Etais-tu concerné par la transition pendant ta formation ?

Je me suis logiquement engagé aussitôt le bac en poche dans l’armée de l’air. En parallèle, j’ai continué à suivre les avancées écologiques et les nouvelles méthodes de jardinage et d’embellissement de l’espace public.

Est-ce que tu as eu d’autres expériences à côté de tes études ?

Oui, à côté de mes activités j’ai participé aux commissions de travail de ma commune sur les sujets environnementaux et de jeunesse.

Qu’est-ce qui t’a donné envie de faire un travail engagé pour la transition ? Quel a été le déclic dans ton parcours ?

Je dirais que cela s’est passé en deux temps.

D’abord, en qualité de ma maire-adjoint et suite à mes publications, de nombreux autres élus venaient me demander conseil pour leur commune. J’ai en effet rédigé de nombreux posts liées à la végétalisation et à la préservation de l’environnement sur les réseaux sociaux.

Ensuite, en qualité de juré du label « Villes et Villages fleuris ». Beaucoup de communes souhaiteraient l’obtenir, mais la plupart ne savent pas par quel bout prendre toutes les différentes thématiques qui sont jugées : préservation de la biodiversité, embellissement de l’espace public, amélioration de la qualité de vie, actions de sensibilisation, etc.

On veut comprendre ce que tu fais ! Peux-tu nous décrire ta journée type de pépite ?

Il n’y a pas de journée type. Globalement il s’agit de visite sur le terrain avec les élus et les services techniques, de travail avec les horticulteurs, de création de planches de fleurissement ou encore de suivi de chantiers.

Quels sont les éléments de ton parcours qui s’avèrent les plus utiles dans ton job actuel ?

Le réseau est une bonne première marche, et l’observation des besoins dans les collectivités est essentielle.

Qu’est-ce que tu aimes le plus dans ton travail ? Au contraire, qu’est-ce que tu aimes moins, ou qui est plus difficile ?

Ce que j’aime le plus, je pense que c’est la marge de manœuvre dont je dispose, et l’aspect créatif qui va avec. .

Ce que j’aime le moins, c’est forcément la gestion administrative.

Parlons CASH ! Quelle est pour toi la balance entre sens et argent ?

Dans mon job, l’enjeu est d’améliorer la vie quotidienne, donc le cadre de vie de la population. Le sens passe forcément avant l’argent dans cette logique.
Retour vers le futur ! Tu reviens te murmurer à l’oreille au lycée, qu’est-ce que tu te dis ?

Fais face, toujours !

Des conseils de lectures / écoutes / outils qui t’ont guidée vers ce premier job ?

Un panel assez large, mais prioritairement c’est l’observation du quotidien, les balades dans la nature, les échanges avec les gens. La lecture ensuite mais sur des sujets particuliers comme le fier-paysage pour grandir intellectuellement et continuer à se cultiver.

Envie de poser d’autres questions à Matthieu sur son parcours ? Ecrivez-lui ici !
Vous êtes une pépite et vous souhaitez remplir le formulaire ? RDV ici !