Malgré des doutes sur son orientation professionnelle, Juliette avait une certitude pendant ses études: elle voulait travailler dans le monde de l’entreprise, dans de l’opérationnel. C’est à la suite de nombreux stages et premiers jobs qu’elle a pu affiner ses objectifs professionnels et qu’elle s’est rendue compte qu’il était possible d’allier engagement et entrepreneuriat

Aujourd’hui, elle est responsable Grands Comptes chez Work with Island, une entreprise proposant des cabines insonorisées pour passer des appels ou avoir des réunions dans des espaces partagés en entreprise. Leurs produits sont faits de matériaux recyclés, recyclables et durables, et sont fabriqués en France. L’engagement de cette entreprise, ainsi que la volonté de Juliette d’évoluer dans un milieu entrepreneurial l’ont poussée à travailler chez Work with Island. 

Une façon d’allier ses compétences, son expérience et son engagement ! 📞🌳👔

Retour sur les bancs du lycée, tu passes le bac… C’était quoi ton plan à ce moment-là ?

À ce moment-là c’était assez flou. Je savais que je voulais être dans le monde de l’entreprise, sur des fonctions telles que commerciale, marketing ou communication, mais au-delà de ça, je n’avais pas d’idée très claire.

Peux-tu nous raconter ton parcours d’études ? Etais-tu concernée par la transition pendant ta formation ?

J’ai commencé par une licence en économie à la Faculté d’Economie, Gestion et de Sciences de l’Université de Lille, car c’était une formation très générale. L’anglais était primordial pour moi, donc j’ai réalisé un échange universitaire en L3. Je suis partie à la Faculté de Management de Comenius University à Bratislava, en Slovaquie (Univerzita Komenského v Bratislava).

Pour mon master, j’ai choisi de rejoindre l’IESEG School of Management car les cours étaient en anglais et je pouvais également réaliser un second échange universitaire. J’ai réalisé celui-ci en Chine, à la Shanghai International Studies University (上海外国语大学(上外)官方领英账号).

Enfin, j’ai terminé mon parcours en faisant un second M2 en Business Transformation à Paris-Dauphine, en alternance. C’est un domaine que j’ai découvert lors de mon stage de fin d’études et que j’ai voulu approfondir car il m’a réellement passionné. J’ai aussi développé mes connaissances sur les enjeux de transition grâce à des cours de RSE dans ce master.

Est-ce que tu as eu d’autres expériences à côté de tes études ?

Oui ! J’ai fait plusieurs stages et une alternance pendant mes études, qui m’ont permis de développer mes compétences de manière concrète, et de me rendre compte de ce qui me plaisait ou non.

Mon premier stage était dans une start-up, Toot Sweet, qui a développé une application mobile répertoriant les dernières places disponibles pour des évènements, permettant de toucher de nouveaux clients à proximité de la représentation. J’y ai fait du développement stratégique et commercial, ainsi que du marketing stratégique et digital (analyse de données et du positionnement, construction de campagnes de marketing, …).

Ensuite, j’ai fait un deuxième stage à la Direction Commerciale du groupe Candia (grande distribution). Je travaillais sur le développement commercial en créant des outils et des supports de ventes (animation des équipes terrains, analyses des ventes, planification et suivi des incentives commerciales, …).

Enfin, j’ai fait mon stage de fin d’études pour mon premier master et mon alternance pour mon deuxième master au même endroit: à la Direction Commerciale du groupe Sogetrel. Je m’occupais du marketing stratégique (formalisation de recommandations opérationnelles, analyse de données sur des marchés innovants du groupe, …) et du développement commercial (participation à des appels d’offres, marketing, après-vente, …).

En parallèle à cela, j’ai aussi réalisé un projet en entreprise chez Danone France dans le cadre de mes études à Dauphine. Le projet visait à déménager et faire converger toutes les entités juridiques du groupe Danone au sein d’un nouveau siège. J’ai donc contribué à définir la nouvelle gouvernance du groupe et à cartographier tous les acteurs actuels et futurs de cette gouvernance grâce à des entretiens avec les diverses parties prenantes.

Qu’est-ce qui t’a donné envie de faire un travail engagé pour la transition ? Quel a été le déclic dans ton parcours ?

Mon premier job dans la startup Swapbook m’a fait prendre conscience qu’il était possible d’allier engagement et entrepreneuriat. J’avais comme mission d’accompagner les établissements de l’enseignement supérieur dans leur transition écologique, et de contribuer à la transformation de la chaîne d’approvisionnement du livre vers un modèle plus vertueux et solidaire. Cette expérience m’a vraiment fait grandir chaque jour.

J’ai ensuite rejoint l’entreprise dans laquelle je travaille actuellement, Work With Island, car elle portait des valeurs fortes dans lesquelles je me reconnaissais. Je voulais aussi continuer à évoluer dans le domaine de l’entrepreneuriat, que j’ai beaucoup apprécié à Swapbook.

On veut comprendre ce que tu fais ! Peux-tu nous décrire ta journée type de pépite ?

En tant que responsable grands comptes, j’ai les missions suivantes:

  • Prospecter de nouveaux clients;
  • Fidéliser la clientèle avec de l’upselling;
  • Promouvoir l’image et la notoriété de l’entreprise;
  • Participer à la négociation des comptes stratégiques;
  • Être attentif aux évolutions du marché et aux offres de la concurrence afin d’adapter en permanence les offres de l’entreprise.

Dans ma journée type, il y a souvent beaucoup d’ordinateur et d’échanges téléphoniques !

Je commence ma journée par le traitement de mes mails, qui est une des tâches majeures au quotidien.

Ensuite, mes activités sont très variées: je vais entrer en contact avec de nouveaux leads ayant téléchargé un contenu, aller chercher de nouveaux prospects qualifiés, faire des devis, présenter nos produits dans notre showroom en présentiel, …

Il m’arrive aussi de travailler avec l’équipe marketing sur la documentation pour l’adapter à certaines demandes de clients.

Quels sont les éléments de ton parcours qui s’avèrent les plus utiles dans ton job actuel ?

Ce qui m’aide le plus ce sont les rencontres avec des professionnels que j’ai pu faire à des évènements universitaires ou lors de mes expériences professionnelles.

Quelle est pour toi la balance entre sens et argent ?
Je cherche plus un job qui a du sens pour moi mais l’aspect rémunération est également important du fait de mes formations et de mes expériences.
Petit coup d’oeil à la boule de cristal: où te vois-tu dans quelques années, au niveau boulot ?

Je me vois sur un job de responsable commerciale avec une équipe à manager.

Retour vers le futur ! Tu reviens te murmurer à l’oreille au lycée, qu’est-ce que tu te dis ?

N’aie pas peur d’avoir une vraie ambition ! Les stages sont primordiaux pour l’insertion professionnelle.

Des conseils de lectures / écoutes / outils qui t’ont guidée vers ce premier job ?

L’outil qui m’a principalement aidé pour trouver mon premier job c’est LinkedIn.

Ensuite, je conseille le magazine Actu Environnement et le livre de de David Joseph Schwartz, La Magie de Voir Grand.

Envie de poser d’autres questions à Juliette sur son parcours ? Ecrivez-lui ici !
Vous êtes une pépite et vous souhaitez remplir le formulaire ? RDV ici !