Convaincue depuis le lycée de vouloir s’engager professionnellement, Hélène Delaplace a construit son expérience grâce à de nombreuses actions bénévoles en ONG et des stages à l’AFD et Ashoka. C’est grâce à son réseau d’entrepreneurs sociaux qu’elle décroche son poste actuel à Changemaker Companies, une ONG/cabinet de conseil en transformation d’entreprise dont l’objectif est de pousser le secteur privé à répondre à des problématiques sociales et environnementales.

Son conseil pour les jeunes pépites : ne pas choisir sa voie en fonction des “débouchés”. Ce sont les expériences et le réseau qui permettent de se construire ! 🌱📣

Retour sur les bancs du lycée, tu passes le bac… C’était quoi ton plan à ce moment-là ?

A ce stade je voulais travailler dans l’humanitaire, partir en Asie faire du volontariat. Comme c’est un secteur difficile, j’ai toujours eu la conviction qu’il fallait d’abord que je fasse les « meilleures » études possibles et que je développe au maximum mes compétences pour pouvoir avoir un vrai impact et arriver « sur le terrain » … C’était une vision de l’impact un peu « par le haut », à un niveau management.

Peux-tu nous raconter ton parcours d’études ? Etais-tu concernée par la transition pendant ta formation ?

J’ai fait une prépa littéraire, puis un an à la fac en média et communication, et j’ai terminé avec le Master “Communication, médias et industries créatives” de l’Ecole du Management et de l’Innovation de Sciences Po Paris.

J’ai toujours été concernée par la “transition”, même si on n’appelait pas ça comme ça à l’époque. J’étais d’ailleurs beaucoup plus concentrée sur le social que sur l’environnement.

Est-ce que tu as eu d’autres expériences à côté de tes études ?

Oui ! J’ai fait :

  • 2 ans d’expérience en volontariat au Cambodge chez Pour un Sourire d’Enfant.
  • 3-4 ans d’animation de bénévoles Pour un Sourire d’Enfant jeunes en France. J’organisais des événements caritatifs, des campagnes de communication, j’ai organisé un partenariat avec une start-up.
  • Du bénévolat court-terme chez Paris Solidaire (maraudes), Kiron France (migration), et Sciences Po Refugee Help.
  • 6 mois de stage et 3 mois de CDD communication à l’AFD au département Afrique Subsaharienne. J’avais des missions de type administratif (mise à jour de documents, traitement de bases de données Excel, …), recherche et rédaction (actualisation de “fiches pays, rédaction de notes), événementiel (co-organisation d’un séminaire d’équipe), coordination, et pas mal de communication (réalisation de supports graphiques, mise en forme des rapports).
  • 6 mois de stage et 6 mois de CDD chez Ashoka France. J’ai pu évoluer sur à peu près tout le panel de missions de communication. J’ai créé des campagnes digitales, fait tous les posts sur réseaux sociaux, analysé des données sur Google Analytics et les outils de mesure d’impact sur les réseaux sociaux pour réaliser des reportings réguliers. J’ai contribué à l’organisation d’événements, coordonné des missions probono, mis à jour et alimenté le site internet, rédigé pas mal d’articles de fonds et interviewé des entrepreneurs sociaux. Et sinon, bien sûr pas mal de veille aussi, notamment en allant représenter Ashoka à des événements.
  • Du bénévolat en tant que coordinatrice de programme APAME du Secours Catholique à Saint Ambroise pendant 3 ans.
Qu’est-ce qui t’a donné envie de faire un travail engagé pour la transition ? Quel a été le déclic dans ton parcours ?

J’ai toujours voulu avoir un travail engagé je crois, sans pour autant avoir d’idées très précises sur ce que je voulais faire. J’ai toujours eu quelques causes de prédilection, qui sont restées les mêmes et que j’ai enrichies au fil du temps : féminisme, migrations, droit des enfants, et précarité.

Comment as-tu trouvé ton job ?

Changemaker Companies a été créé grâce à un partenariat entre Ashoka et un cabinet de conseil en stratégie du nom de Ylios. Je me suis retrouvée au chômage à la suite de mon stage puis CDD chez Ashoka, car ils n’avaient pas les moyens de m’embaucher sur le long terme. Mais j’avais lancé pas mal de pistes en interne et auprès de mon réseau proche, notamment des entrepreneurs sociaux que je connaissais. Ils ont donc pensé à moi quand l’équipe Changemaker Companies (constituée en partie de gens d’Ashoka) a souhaité recruter un junior.

On veut comprendre ce que tu fais ! Peux-tu nous décrire ta journée type de pépite ?

Je suis la junior d’une équipe hybride (à la fois ONG et cabinet de conseil) qui fait de la transformation d’entreprise, en se basant sur des collaborations avec des entrepreneurs sociaux du réseau Ashoka.

Ma journée pépite c’est : faciliter une collaboration entre un.e entrepreneur.e social.e et Capgemini ; créer une capsule de contenu sur l’innovation sociale pour KLESIA ; avancer sur la newsletter Business For Impact pour nourrir notre démarche de plaidoyer ; piloter le programme mentorat chez KLESIA.

Quels sont les éléments de ton parcours qui s’avèrent les plus utiles dans ton job actuel ?

Je dirais que ce qui m’a le plus aidé c’est la connaissance de l’écosystème de l’innovation sociale, mes compétences en communication et gestion de projet, ma connaissance de l’entreprise, le réseau de proches que j’ai construit et le réseau Ashoka.

Qu’est-ce que tu aimes le plus dans ton travail ? Au contraire, qu’est-ce que tu aimes moins, ou qui est plus difficile ?

Le plus : la relation avec les entrepreneurs sociaux et l’impact de notre activité sur les partenaires entreprises.

Le moins : la dimension parfois « politique » de la transformation interne.

Petit coup d’oeil dans la boule de cristal : où te vois-tu dans quelques années, au niveau boulot ?

Hmmmm… Plusieurs options : manager chez Ashoka, ou dans une entreprise sociale… ou peut-être un jour entrepreneure sociale ?

etour vers le futur ! Tu reviens te murmurer à l’oreille au lycée, qu’est-ce que tu te dis ?

Ne fais pas le choix par peur de l’absence de « débouchés » et sois plus insouciante 😊

Des conseils de lectures / écoutes / outils qui t’ont guidée vers ce premier job ?

Envie de poser d’autres questions à Hélène sur son parcours ? Ecrivez-lui ici !
Vous êtes une pépite et vous souhaitez remplir le formulaire ? RDV ici !