Clementine Mevel

Aujourd’hui, Clémentine Mevel nous raconte les rencontres, aventures et obstacles inattendus de son parcours étudiant qui l’ont conduite au poste de responsable de communication du REseau Français Etudiant pour le Développement Durable (REFEDD). Ce poste lui permet de mettre en pratique les compétences en communication qu’elle a acquises au cours de son Master en alternance.

D’ailleurs, elle nous souffle un mot de conseil : le REFEDD organise son forum des formations de la transition écologique le 10 décembre prochain ! A ne pas louper… 🤓📆

Peux-tu nous raconter ton parcours d’études ? Etais-tu concernée par la transition pendant ta formation ?

J’ai fait une licence de Science Politique à l’Université de Lille. Mais en plein milieu de ma 2ème année, j’ai dû tout arrêter car j’ai fait un burn-out : crises d’angoisse à répétition, stress et pression… J’ai pris un an de pause et ça m’a transformée.

Je me suis reconnectée à mon corps, à mes sens et à la beauté de la nature… Ma prise de conscience écologique a commencé comme ça. Puis, j’ai repris mes études et j’ai validé ma 2ème année.

J’ai enchaîné avec un stage en mairie, autour de missions sur le développement durable de la ville durant 2 mois. Ça m’a confirmé que je voulais travailler dans ce domaine.

J’ai ensuite eu la chance de partir en échange 1 an à Québec pour ma dernière année de licence. Ça été la meilleure expérience au cours de ma formation ! J’ai pu choisir des cours sur l’environnement, les questions de genre, la philosophie, etc.

A mon retour en France, j’ai postulé à des masters en communication car j’avais envie d’utiliser ce levier pour changer les mentalités. Certains de mes cours à Québec m’avaient convaincue de cette voie. J’ai donc fait un master en Science Politique, Communication Publique et Politique en apprentissage.

Je voulais avoir un apprentissage dans le milieu de l’ESS ou de l’environnement, mais j’ai eu beaucoup de mal à trouver. Finalement, j’ai fait mon apprentissage à l’Université Paris-Saclay. Ma manager était à l’écoute de mes envies, donc petit à petit j’ai pu m’occuper de missions sur les enjeux de développement soutenable de l’université.

Est-ce que tu as eu d’autres expériences à côté de tes études ?

Oui ! Stages et alternance comme je l’ai expliqué ci-dessus.

Je suis aussi bénévole chez MakeSense de temps en temps. J’organise des ateliers sur divers sujets, notamment les enjeux environnementaux, et j’ai moi-même participé à beaucoup d’ateliers et soirées débats. Ça m’a fait du bien au retour de Québec de discuter avec des personnes qui, comme moi, prenaient conscience de l’urgence d’agir.

Qu’est-ce qui t’a donné envie de faire un travail engagé pour la transition ? Quel a été le déclic dans ton parcours ?

C’est particulier, mais c’est mon burn-out ! Ça m’a reconnectée à l’essentiel et m’a rappelé qu’on était tou.te.s relié.e.s et interconnecté.e.s entre êtres vivants, mais aussi plus globalement avec la nature.

Comment as-tu trouvé ton job ?

Grâce à la newsletter du REFEDD que j’ai reçue sur ma boîte mail de l’Université Paris-Saclay. J’avais pu travailler avec le REFEDD pour l’opération “0 mégot” sur les campus de l’université quelques mois auparavant donc je connaissais aussi certain.e.s de leurs salarié.e.s.

On veut comprendre ce que tu fais ! Peux-tu nous décrire ta journée type de pépite ?

D’une part, je m’occupe de toute la communication du REFEDD : réseaux sociaux (community manager), mise à jour du site internet, relation avec les partenaires communication, stratégie de communication, plan de com pour chaque événement, rédaction de briefs créatifs, suivi avec les prestataires,…

D’autre part, je manage une personne en service civique à la REFEDD et je travaille en lien avec les autres salarié.e.s pour répondre au mieux aux besoins de notre réseau d’associations.

On a aussi tout un volet de travail sur le plaidoyer pour faire bouger le milieu de l’enseignement supérieur pour que tout.e.s les étudiant.e.s soient formé.e.s aux enjeux environnementaux. Et enfin, on accompagne les établissements vers plus de durabilité.

Quels sont les éléments de ton parcours qui s’avèrent les plus utiles dans ton job actuel ?

Je dirais qu’avant tout, c’est mon réseau – que ça soit par mon apprentissage, par MakeSense ou par mon compte LinkedIn. J’entretiens mes relations professionnelles et je me dis que chaque rencontre peut être une opportunité maintenant ou plus tard pour monter des projets, évoluer dans ma carrière ou juste pour échanger sur nos expériences.

Qu’est-ce que tu aimes le plus dans ton travail ? Au contraire, qu’est-ce que tu aimes moins, ou qui est plus difficile ?

J’adore travailler en équipe, que ce soit pour réfléchir à comment on peut créer de l’engagement sur les enjeux environnementaux, pour interagir avec les assos étudiantes, pour travailler sur la sensibilisation des personnes non sensibilisées,… J’aime aussi beaucoup réfléchir à des stratégies de communication et concevoir des contenus en amont.

Ce que j’aime moins, c’est la gestion des réseaux sociaux au quotidien. C’est souvent des tâches assez répétitives qui prennent du temps.

Retour vers le futur ! Tu reviens te murmurer à l’oreille au lycée, qu’est-ce que tu te dis ?

D’écouter ma petite voix intérieure ! L’intuition et le cœur sont souvent les meilleurs conseillers pour être épanoui dans sa vie professionnelle.

Je me dirais aussi de déstresser et de profiter de l’instant présent. La vie est faite de pleins de surprises et il faut savoir se laisser surprendre.

Et enfin, de me faire confiance car je suis intelligente, agile et compétente, même si je ne m’en rends pas toujours compte. Il m’est toujours possible de changer lorsque ma vie ne me convient plus.

Des conseils de lectures / écoutes / outils qui t’ont guidée vers ce premier job ?

Les ateliers de MakeSense et leur newsletter sur les jobs à impact.

Je conseille aussi la page emploi du REFEDD et le forum des formations du REFEDD (cette année, c’est le 10 décembre !).

Et puis ce merveilleux projet des Pépites Vertes pour vous inspirer !

Envie de poser d’autres questions à Clémentine sur son parcours ? Ecrivez-lui ici !
Vous êtes une pépite et vous souhaitez remplir le formulaire ? RDV ici !